les frères Honegger architectes à Genève

Jean-Jacques (1903-1985), Pierre (1905-1992) et Robert (1907-1974) Honegger ont construit plus de 9'000 logements sur le territoire du canton de Genève. On estime que pas moins de 35'000 Genevois habitent ou ont habité un jour dans un immeuble des frères Honegger. Ceux-ci avaient pour objectif de construire mieux, plus vite et moins cher avec cette devise : "remplacer la truelle du maçon par la clé du mécanicien". Avec leur habitat modulaire et préfabriqué, ils ont marqué le paysage architectural genevois. A la fois ingénieurs, architectes, promoteurs immobiliers, bâtisseurs, les Honegger fournissent des immeubles quasiment clés en main, à des coûts défiant toute concurrence. Leur concept s’appuie sur une norme unique et fonctionnelle (60x60 ou norme Maroc), qui permet de rationaliser les coûts de construction, mais détermine aussi la grandeur et la disposition des espaces habitables. A la cité Carl-Vogt, dans le quartier de la Jonction, on trouve des appartements de 3, 4 et 5 pièces qui sont disposés différemment selon le nombre de chambres, mais dont l’espace est toujours déterminé en fonction de cette norme. Ainsi  dans chaque appartement, le séjour mesure 6x60 cm, la chambre à coucher principale 5x60 cm et la cuisine 3x60 cm.

Les origines d'une architecture populaire et fonctionnelle - l'exemple du Hufeisen à Berlin

Dans la continuité des cités ouvrières du 19e siècle, c’est surtout au début du 20e siècle que les architectes commencent à concevoir de vastes ensembles résidentiels populaires, comprenant des logements équipés d’un confort moderne pour l’époque et destiné à loger des familles de condition modeste. Un habitat rationalisé, s’inspirant des préceptes de l’industrie, avec une dimension hygiéniste et sociale, dont les normes de construction et de confort étaient mesurées et calculées, afin de minimiser les coûts de construction. Il s’agissait de donner aux travailleurs un espace d’habitation digne, propre et suffisamment confortable, dans le but d’améliorer leurs conditions de vie, mais aussi d’optimiser le rendement productif. Le complexe du Hufeisensiedlung, construit dans les années 1925-27 à Berlin, par l’architecte Bruno Taut, est un exemple de cette nouvelle conception de l’habitat populaire. Ce vaste complexe en forme de fer à cheval (hufeisen), est composé de 1'285 appartements possédant chacun une cuisine séparée et une salle de bains avec eau chaude. Il apparaît comme un précurseur des ensembles d’habitations populaires des frères Honegger à Genève.

L'architecture participative

A l’opposé de la démarche des frères des Honegger, l’architecte italien Giancarlo de Carlo convie, en 1969, les futurs habitants de la cité ouvrière de Terni à être les acteurs de la conception et de la réalisation de leur logement.

« Selon mon interprétation, la participation ne consiste pas du tout à entendre les desideratas des habitants, mais à modifier (mon) architecture afin qu’elle réponde à leurs besoins réels, bien différents de leurs besoins créés. Il y a une dimension pédagogique dans le métier de l’architecte qui ne doit pas être occulté et qui nécessite un peu d’humilité... » Giancarlo de Carlo

Habiter, c’est laisser des traces, c’est vivre pleinement dans un lieu.

Quand Patrick Bouchain, un architecte français travaillant à la réhabilitation et la rénovation de friches urbaines, commence un nouveau chantier, la première chose qu’il construit, c’est la « maison du chantier », un lieu de rencontres, d’expositions et de débats, où tous les protagonistes (ouvriers, architectes, futurs habitants) peuvent venir parler, s’informer, présenter les avancées du chantier ou parler de leur métier. C’est le lieu où les idées sont générées, où les problèmes sont débattus, où les méthodes de travail et la qualité des matériaux sont discutés. Sa démarche reste exceptionnelle, mais plusieurs expériences du même genre on vu le jour ces dernières années, en France notamment.       

Bibliographie :

Winfried Brenne, Bruno Taut, Meister des farbigen Bauens in Berlin, Berlin, éd. Deutscher Werkbund, 2005

Franz Graf, Philippe Grandvoinnet, Yvan Delemontey, Honegger frères, Architectes et constructeurs (1930-1969) - De la production au patrimoine, Gollion, éd. Infolio 2010

Giancarlo De Carlo, Architecture et Liberté, entretiens avec Franco Buncuga, Paris, éd. du Linteau, 2004

Patrick Bouchain, Loic Julienne, Construire ensemble, Le Grand ensemble. Habiter autrement, Arles, éd. Actes Sud 2010

baleine_bouton_retour